La Guadeloupe

0 appréciations
Hors-ligne
Comme il n'y a pas qu'Audenge, même si le sujet est très très important, voire primordiale, je voudrais revenir sur ce sujet d'actualité depuis un mois : la crise en Guadeloupe !

Je suis contre la violence de ces derniers jours, car elle ne résoudra jamais aucun problème ! On le sait, la violence engendre la violence !
Mais aujourd'hui et ce soir, en écoutant les dernières infos, je suis estomaqué !

Notre cher président, qui s'est enfin réveillé a fait des propositions :

Une prime, entre autres de 200 € pour les bas salaires et durant 2 ans !
Déjà, quelle "foutaise" :
1) une prime n'est pas comptabilisée dans les points retraites
2) un patron peut à tout moment supprimer cette prime

Que restera-t-il après ceci ? Rien malheureusement, si ce n'est certainement un endettement supplémentaire pour ces bénéficiaires qui peut-être se diront qu'ils pourront consommer un petit peu plus.......

La vie est extrêmement chère et difficile (si on ne tient pas compte du climat et des paysages, ça, c'est pour les touristes...), le chômage est plus élevé qu'en métropole et ce n'est pas avec ça que les guadeloupéens s'en sortiront !

J'attends précisément les autres mesures !!!
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


4 appréciations
Hors-ligne
tu as raison d'en parler, en plus la prime sera que pour deux ans, ce n'est pas une augmentation de salaire ce n'est pas pareil...

Je trouve cette situation dramatique, car éffectivement derrière le paradis, se cachent bien des soucis...
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
Ségo est en guadeloupe, et j'entend la droite qui hurle a la récup' politique, ils me font bien marrer, alors qu'ils sont les premiers a applaudir dés que Sarko s'envole au 4 coins de la france faire le beau devant les caméras au moindre fait divers.
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

0 appréciations
Hors-ligne
Et pour le moment, hormis ses grandes déclarations d'annonce (comme d'hab) sur la guadeloupe, il avait quand même attendu 1 mois et donc la situation dans laquelle se trouve la guadeloupe aujourd'hui avant de commencer à s'exprimer !!
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


A tous les dirigeants & militants syndicaux du Lyannaj kont pwofitasyon,
Vous êtes contradictoires dans vos propos, dans votre essence.
1) Vous militez pour la liberté de votre peuple, (qui est aussi le mien)
mais vous en reniez une, fondamentale. Le LIBRE ARBITRE. Dieu lui-même
(pour ceux qui y croient) a laissé le libre arbitre à l?homme dans le
jardin d?Eden. Pour qui vous prenez-vous donc ?
Vous dites que les patrons prennent les employés pour les enfants, mais
vous, que faites-vous, quand vous me faites quitter mon lieu de
travail ? n?est-ce pas me traiter comme un enfant ?
Respectez le droit de la libre circulation, libre entreprise, et
simplement le droit à la liberté.
Je ne VEUX PAS faire grève. Je VEUX aller travailler. Vous n?avez pas le
DROIT de m?en EMPECHER.
La liberté des uns, commence, où s?arrête celle des autres.
Pourquoi me faire sortir de mon entreprise, quand J?AI DECIDE de ne pas
soutenir un mouvement de grève qui ne me parle pas.
Je n?ai jamais été consultée pour savoir si j?approuvais une seule des
123 revendications.
2) Vous reniez le gouvernement que vous avez mis en place, vous reniez
votre appartenance à une société colonialiste, capitaliste. Mais vous
leur demandez plus d?aides, 100 millions d?euros ???????
Vous n?aimez pas l?américain, mais vous aimez ses biscuits? ? proverbe
de chez nous
3) Une société en crise, réduit sa consommation. Ce qui n?est pas le cas
chez nous.
Vous voulez de belles routes, de belles voitures, de belles maisons, de
belles chaussures, de beaux vêtements nts, toute sorte de belles choses.
Vous buvez du Champagne, du whisky, vous vous endettez pour fêter Noël.
Et un mois plus tard, vous vous plaignez à l?État de votre faible
POUVOIR D?ACHAT
Soyez crédibles dans vos propos.
Décembre 2008, est je crois, la période de fin d?année où j?ai vu le
plus de voitures à Jarry, dans les centres commerciaux.
Des caddies pleins à ras bord, une consommation à outrance, poussée à
l?excès. Tellement mes compatriotes ont dépensé à Noël, ils n?avaient
plus d?argent pour faire les soldes qui ont commencé le 3 janvier.
Mangez des ignames, des pois d?angole, du cochon local, buvez du jus de
groseille, du rhum de chez nous, chantez les cantiques, allez chez les
voisins?.
Pas besoin de robes hors de prix ni d?aller chez le coiffeur pour
visiter la famille.
Apprenons à vivre simplement, et là, nous pourrons parler de pouvoir
d?achat. Vous dépensez des sommes folles dans le Carnaval.
Quand il n?y a pas d?argent, la première chose qui saute, c?est le
superflu Sauf en Guadeloupe.
4) Je me suis cassé le derrière à l?école. J?ai appris, aujourd'hui,
j?occupe le poste que je MERITE.
Je ne le dois à aucun syndicat, ni à aucune revendication.
J?ai appris des langues étrangères, au collège, au lycée, comme tout le
monde qui va à l?école en Guadeloupe. Mais je n?ai pas considéré ça
comme une perte de temps.
C?est ma ténacité, mon envie de progresser qui m?ont mise là où je suis
aujourd'hui. Tout le monde part avec les mêmes cartes dans la vie.
Un enfant, c?est une page blanche. (je ne sais plus qui a dit ça).
Après, il faut avoir envie de faire quelque chose, et s?en donner les
moyens. Yes we can, right ? Régulariser les transporteurs clandestins ???
J?ai sué, j?ai utilisé mon intelligence, mes compétences pour obtenir la
capacité de transport. Pourquoi régulariser les personnes qui ne l?ont pas ?
Dans ce cas, que tout le monde gagne 5000 euros par mois qu?ils aient
fait des études ou non, qu?ils aient des compétences ou non, qu?ils
soient cadres ou caissières. Simplement, La vie, c?est pas ça.
5) Vous vous ridiculisez aux yeux des ?blancs? que vous méprisez tant.
Quand ils s?adressent à vous, ils maîtrisent leur sujet, sans avoir les
yeux rivés sur une feuille.
Vous n?êtes pas capable de faire un discours sans LIRE.
Quand des mots viennent du coeur, on n?a pas besoin de LIRE. Vous n?êtes
pas crédibles.

6) Vous militez contre le racisme, mais vous le pratiquez et le
revendiquez ouvertement. Embauche prioritaire aux Guadeloupéens ?
Entre un Blanc ou un Asiatique qui a exactement le profil que je
recherche et un Guadeloupéen qui n?est pas compétent ?
Je choisis sans hésiter l?étranger qui travaille bien.
Je ne suis pas nèg a tou pri.
Je suis noire et fière de l?être mais je reconnais la valeur des gens,
comme l?a voulu Martin Luther King, que vous mentionnez si souvent, dans
son fameux discours, I have a Dream,
« J?ai l?espoir qu?un jour, mes enfants seront jugés, non sur la couleur
de leur peau, mais sur leur personnalité »
Je ne me sens pas esclave pour un sou. Je ne renie pas mon passé. Je
sais d?où je viens mais ce n?est pas mon moteur. Je ne ramène pas le
problème de la race dans tous les aspects de ma vie.
Y?a des cons partout et c?est là le seul racisme que je m?autorise :
j?aime pas les cons.
7) Vous demandez 200 euros net de plus sur les salaires.
Comment un petit garagiste qui a eu le mérite de vouloir ENTREPRENDRE,
pourra-t-il payer ses mécanos 200 euros de plus par mois (sans parler
des charges sociales qui paient ceux qui ne foutent rien), si il n?a
pas d?activité justement A CAUSE DE VOTRE GREVE.
Vous ne dîtes pas à ceux qui vous suivent, que les jours de grèves ne
sont pas rémunérés, sauf pour les représentants syndicaux.
Ils vous suivent en bons moutons de panurge, mais ce n?est pas vous qui
paierez leurs factures, les traites de la Soguafi.
Les prélèvements sur leurs comptes bancaires ne font pas grève.

Presque tous les dirigeants des organisations syndicales de chez nous,
travaillent dans le public.
Ce n?est pas l?Education Nationale, ni la Sécurité Sociale qui mettront
la clé sous la porte demain. Leur emploi est assuré, leurs revenus sont
assurés.
Qu?ils vous parlent des heures de délégation syndicale.
Mais les petits, qui sont simplement syndiqués, comment feront-ils ?
Je travaille dans le privé, et après 1 semaine de grève, on voit déjà
les dégâts.
Avec un mouvement qui dure et perdure, nombre de petites entreprises,
qui n?ont pas les reins solides, seront forcées de mettre la clé sous la
porte.
Et voilà le devenir des petits travailleurs que soi disant vous défendez.
Réfléchissez un peu. Quand vous faîtes grève, faîtes-le de façon
intelligente.
Arrêtez de tuer le pays.
En fait, vous ne recherchez qu?une chose, l?indépendance.
Le jour où la France en aura marre de ce tonneau des Danaïdes, un trou
sans fond où se déversent aides et subventions, contributions,
allocations, pour une population toujours en train de pleurnicher
parce qu?elle en veut toujours plus, elle s?en ira.

Et là vous verrez ceux qui aiment vraiment la Guadeloupe, et ceux qui
recherchent le pouvoir.
Nous avons l?exemple d?Haïti.
Ce sont des noirs qui s?entretuent, des noirs qui créent le malheur chez
leurs frères
Parce que tous ceux qui décident de bloquer le pays aujourd?hui, qui
veulent faire la pluie et le beau temps, ce sont ceux là même qui seront
nos Papa Doc, nos Aristide de demain.

Ce jour là, je vous le dis franchement, AN KA FOUKAN. (Pas besoin de
traduction)J?aime mon pays, mais en ce moment, j?ai honte d?être
Guadeloupéenne, à cause de certains, qui « parlent en mon nom ».
A tous ceux qui pensent comme moi, faites le savoir pour revendiquer un
droit élémentaire :
LE LIBRE ARBITRE.

Lettre ouverte d'une GUOUDELOUPEENNE qui vit

sur place


A MEDITER
----------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------

0 appréciations
Hors-ligne
et elle vient d'où cette lettre ?

J'aurais honte d'écrire de telles choses !

effectivement à méditer..........
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


Voila ce que c'est de ne pas se relire.....
lire:"GUADELOUPEENNE"

4 appréciations
Hors-ligne
Et bien oui et non ce discours ou plutôt lêttre ouverte n'est pas si dénuée de sens...

Car éffectivement dans certaines revendications il a été abordé cet aspect d'indépendance, et je pense que beaucoup de guadelouppéens se retrouve dans une grosse dêche, bon peut être qu'effectivement leurs revenus sont surement plus conséquents que ceux qui revendiquent et font grêve pour une augmentation...

Et le problême de fond que cette personne dénonce c'est ont ils le droit pour autand de prendre en otage la totalité des guadelouppéens?? je percois ce texte plus comme ça, car pendant ce temps beaucoup n'ont plus rien à manger..donc je suis pour que les plus pauvres se défendent et j'espère qu'ils obtiendront gains de cause mais ont il le droit d'empécher ce qui le veulent de travailler et vivre là c'est une autre question...et il est là le débats
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
Justicier, je n'ai pas dit QUI, j'ai dit d'Où ?? effectivement pas bien de ne pas relire
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres