LITTORAL, NATURE ET GRANDS ESPACES

0 appréciations
Hors-ligne
Du plaisir naturel !

Le littoral de Gironde, 126 kilomètres de plaisir naturel à consommer sans modération !

Depuis le phare de Cordouan – classé monument historique dès 1862 – à la pointe de Grave dans le Médoc, jusqu’au sable fin de la Dune du Pyla, la plus haute d’Europe, et dont l’ascension en famille est une tradition. Les côtes girondines, c’est un spectacle vivant !



Celui de l’océan Atlantique, domaine des marins-pêcheurs, des ostréiculteurs et des plaisanciers.
Au Nord, l’Estuaire de la Gironde et ses îles sont à eux seuls un petit paradoxe. Ce sont à la fois des sites naturels préservés mais également des pôles économiques, utilisés pour la pêche et l’agriculture.

Tout le long, les stations balnéaires colorées : Soulac, Montalivet, Lacanau, Maubuisson, Carcans … On aime les grandes plages, les villages naturistes, les compétitions de surf. Ici, les plages joyeuses se découvrent derrière un véritable cordon de dunes !

De l’autre côté, la forêt de pins abrite à la fois une vie sauvage préservée et un patrimoine économique fort. Les promeneurs font parfois des rencontres : au loin, une famille de chevreuils, tout près, quelques cèpes de Bordeaux ou des girolles...
Un espace naturel que l’on parcourt à bicyclette ou à pied. Et au chaud, à l’abri des grands pins, les familles profitent des Grands Lacs de Maubuisson et de Lacanau, pour la baignade et les activités nautiques.

Le domaine de loisirs d’Hostens, au coeur du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, se visite à pied ou en VTT. Ses 150 hectares de plan d'eau aménagés sont un terrain de jeu idéal pour des vacances en famille.



Plus au Sud, le Bassin d’Arcachon et son Cap-Ferret vit au rythme des marées et de l’ostréiculture. Une petite mer dans la terre chantée par Pascal Obispo… et qui, chaque année, célèbre la Fête de l’Huître. Tous les étés, dégustations, fêtes foraines, bals, dîners dansants et feux d’artifice animent le bassin dans la grande tradition festive girondine. Face à face, le banc d’Arguin et la dune du Pyla étonnent toujours par leur beauté. Ici, les oiseaux sont chez eux, surtout sur l’île aux Oiseaux, refuge protégé et fragile de dizaines d’espèces !


La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


0 appréciations
Hors-ligne
Les Cabanes Tchanquées

Silhouettes étonnantes à l’horizon, comme des sentinelles postées aux abords de l’ Ile aux Oiseaux, les Cabanes Tchanquées furent à l’origine élevées afin d’abriter des gardiens chargés de surveiller les parcs à huîtres.

Perchées comme les bergers landais sur des échasses ( tchanques en gascon ), elles leur permettaient d’avoir une vue imprenable sur le Bassin d’Arcachon, dont elles sont devenues le symbole.



L'île aux Oiseaux



L’ Ile aux Oiseaux est le domaine des sternes, courlis et autres chevaliers gambettes. L’homme s’y aventure peu, se limitant à explorer l’anse au pied des Cabanes Tchanquées.

L’intérieur est un univers sauvage, mi-terre, mi-eau, semé de quelques bouquets de pins, de massifs de bruyère et de salicorne.
La marée basse découvre des mares, flaques et chenaux qui dessinent dans les vasières un décor chaque fois différent, paré de délicats et mouvants tons pastel, vert, mauve, bleu…




Située sur la commune de La Teste de Buch, aux portes du Bassin d’Arcachon, elle se dresse imposante.

Culminant à plus de 100 mètres, s’étirant sur 2,7 km de longueur et large de 500 mètres, elle est la dune la plus haute d’Europe.

Sensible aux caprices du vent, elle est en perpétuel mouvement. Chaque année elle recule de quelques mètres, sur la forêt attenante, et, suivant les vents et les saisons, son altitude varie de 2 à 3 mètres.

Site très fréquenté, son équilibre écologique est fragile. De son sommet, la vue est exceptionnelle : d’un côté, le Banc d’Arguin, le Cap Ferret, le Bassin, l’océan ; de l’autre une mer de pins qui semble infinie.








Village ostréicole



Alimenté par la Leyre et le jeu des marées, le Bassin d’Arcachon, immense jardin maritime, est devenu par la qualité de ses eaux un domaine ostréicole de première importance.

Depuis le siècle dernier, des générations de parqueurs et de pêcheurs ont donné naissance à ces quartiers ostréicoles dont les cabanes se penchent, en rangs serrés, vers les pontons et les digues où se balancent leurs embarcations.

Aujourd’hui, les parcs à huîtres se déploient sur 800 hectares tout autour du Bassin et du Banc d’Arguin.

La Route de L’Huître est l’une des plus belles façons de découvrir les multiples facettes du monde ostréicole.



La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


4 appréciations
Hors-ligne
génial, c'est comme si on y était...
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres