Citoyens nous le sommes mais comment???

4 appréciations
Hors-ligne
C'est un vaste sujet dont l'ébauche a été faite sur le blog de...par Pat48 et à juste titre...
Nous pourrions en parler des heures, et c'est un excellent sujet...alors discutons...

Dernière modification le 13-05-2008 à 11:32:21
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

4 appréciations
Hors-ligne
Définition du citoyen et de la citoyenneté

Etymologie : du latin civis, celui qui a droit de cité, citoyen.

Historiquement, un citoyen est un membre d’une cité-Etat grecque, disposant du droit de suffrage dans les assemblées publiques. Il participe aux décisions de la cité relatives aux lois, à la guerre, à la justice, à l'administration...

Pendant la Révolution française, le terme "citoyen" a été réutilisé par opposition au "sujet" (du roi). Il permet de désigner tout homme sans notion de hiérarchie, par opposition à la noblesse. A noter que, durant cette période, les termes "citoyen" et "citoyenne" ont été utilisés pour remplacer "monsieur", "madame" et "mademoiselle".

De nos jours, un citoyen est une personne qui relève de la protection et de l'autorité d'un Etat, dont il est un ressortissant. Il bénéficie des droits civiques et politiques et doit accomplir des devoirs envers l'Etat (ex : payer les impôts, respecter les lois, remplir ses devoirs militaires, être juré de Cour d'assises...).

La qualité de citoyen est liée à l'obtention de la nationalité par filiation, par la naturalisation ou par option. Il faut également être majeur.

La citoyenneté est la qualité du citoyen qui ouvre des droits civiques politiques tout en créant des devoirs.

L'expression "Citoyen du monde" désigne une personne qui proclame son attachement à l'ensemble de l'humanité et qui refuse les frontières entre les nations.



Par conséquent je suis bien citoyenne de part le fait de ma naissance en France, de mes devoirs en tant que telle...mais je trouve que dire je suis Citoyen'(e)français(e) est un peu chauvin de nos jours, car cela inclus que quelqu'un qui vit sur le sol français sans en avoir la nationalité n'est pas citoyen et cela me choque fondamentalement...
J'ai en plus un mélange de sang qui fait que je me sent surtout citoyenne du monde effectivement, car ce qui se passe dans le monde de bon ou de mauvais me touche...les frontières ça me gonflent, vous êtes de tel pays donc vous y êtes parqués...pffff
Bien sur que ce qui se passe en France me touche aussi...
Mais qui de nos jours peut prêcher qu'il n'est que français? qui peut dire que son sang est 100% français?
ou est la limite du fait de se dire uniquement citoyen français...?
Tout cela m'interpelle vraiment, et je trouve bien vindicatif de dire je suis citoyen(ne)français voir incongru et presque insultant pour ceux qui vivent en France mais ne sont pas nés en France....
Ceci est bien évidemment mon opinion.
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
Quel vaste sujet ! Effectivement, né en France, nous pouvons nous considérer comme citoyens "français" mais que dire des "citoyens" d'outre-mer ? ils sont français mais aussi, guadoulépéens, martiniquais ou guyanais sans oublier les territoire d'outre-mer. Nous vivons dans une société européenne, ouverte sur tous les continents et notre richesse, intérieure ou extérieure, nous la tirons de ce que nous découvrons sur ces continents : alors nous sommes peut-être aussi citoyens de tous ces pays qui nous entourent. Pour moi, la citoyenneté, ce n'est pas simplement le fait d'avoir telle ou telle nationalité mais aussi c'est respecter son prochain, respecter sa manière de vivre, ses traditions, ses pensées : admettre nos erreurs, reconnaître nos torts, cela aussi fait partie de la citoyenneté. Nous sommes tous différents mais tellement proches et nous sommes tous citoyens, chacun par rapport à son pays, à sa religion.
Personnellement, je me sens citoyen à chaque moment fort de la vie : voter par exemple, aider son prochain, aller à une exposition, à un concert, apprécier tel ou tel mets, bref même dans la salle de bain, je suis un citoyen : après se pose la question suivante : est-on ou pas un honnête citoyen ?
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...

LE JEUNE

pour ma part, je suis bien évidement citoyen français mais surtout citoyen européen, pour moi nous sommes citoyen du pays ou l'on a décidé de faire sa vie, fonder sa famille, ou l'on travail, bref la ou on vie, les grands discours sur "identité française" me gènes, car cela devis rapidement sur le mot "race" et pour moi il n'y en a qu'une , elle est humaine.

0 appréciations
Hors-ligne
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


4 appréciations
Hors-ligne
Oui je suis bien d'accord avec vous deux, mais un réunionais par exemple est il citoyen " français " ou citoyen du monde, ou même européen...?ne vaut il pas mieux simplement dire que nous sommes citoyens afin de ne pas avoir une étiquette?

Pendant la révolution ils disaient ce ci n'est-ce pas plus logique en fin de compte?

Pendant la Révolution française, le terme "citoyen" a été réutilisé par opposition au "sujet" (du roi). Il permet de désigner tout homme sans notion de hiérarchie, par opposition à la noblesse. A noter que, durant cette période, les termes "citoyen" et "citoyenne" ont été utilisés pour remplacer "monsieur", "madame" et "mademoiselle".



Dernière modification le 13-05-2008 à 19:52:26
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
Quant à moi, je me sens citoyenne française évidemment mais surtout citoyenne du vaste monde qui est le nôtre.
Je suis tout à fait d'accord avec Neutre et Le Jeune.
Par contre, le sens que donnaient les révolutionnaires du 18° me semble un peu réducteur de nos jours.
De même, si être citoyen donne des droits, cela implique également des devoirs!

4 appréciations
Hors-ligne
oui vous n'avez pas tord Victorine, ce n'est pas un bon exemple, car vu comme ça c'est éffectivement réducteur.
Donc c'est ça je suis bien citoyene du monde et française citoyenne ...
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
Et en outremer, ils sont tout aussi citoyens, ils pient leurs impôts comme tout le monde et du fait de la diversité de la population qui existe dans cette petite île, ils sont tout aussi bien de france, d'europe ou du monde !
C'est vrai, Victorine, nous sommes français avant tout mais je pense que s'intéresser aux autres fait de nous des citoyens du monde ! qu'en pensez-vous ?
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


0 appréciations
Hors-ligne
Citoyens du monde, c'est effectivement ce que nous sommes avant tout pour peu que nous réfléchissions un peu et c'est ce qui nous donne autant de devoirs!!!
Cependant, et c'est paradoxal, je ne me suis jamais autant sentie citoyenne française qu'à l'étranger.Surtout en Amérique latine!! Quel accueil chaleureux dès que les gens ont compris que malgré votre teint vous n'étiez pas une gringa, une "étatsusienne"!!Chaque fois, je me suis sentie fière et heureuse de ma nationalité!!
Mais nationalité et citoyenneté sont deux concepts différents.
Française, c'est sur, de part ma naissance, citoyenne française également,mais aussi et avant tout citoyenne du monde car appartenant à toute l'humanité peuplant cette terre et intéressée par ce qui se passe dans ce vaste monde et révoltée par les horreurs qui sont malgré tout le lot d'un très grand nombre de nos malHeureux concitoyens du monde!!
En conclusion, je suis et le revendique citoyenne française, mais je considère que je suis aussi citoyenne du monde!!
J'espère que vous ne me trouverez pas trop grandiloquente!! Sinon

0 appréciations
Hors-ligne
victorine :
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


4 appréciations
Hors-ligne
Victorine
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres