HADOPI...suite

1 appréciations
Hors-ligne
LU SUR LE NET.


La disposition la plus controversée de la loi Hadopi, le pouvoir de couper l'accès à internet dévolu à une autorité administrative spécialement créée, a été censurée mercredi par le Conseil constitutionnel. La ministre de la Culture envisage déjà de «compléter» la loi.

Les sages du Palais Royal ont estimé que la liberté de communication et d'expression énoncée dans la Déclaration des droits de l'homme implique, «eu égard au développement généralisé d'internet», la «liberté d'accéder au services de communication au public en ligne», selon un communiqué du Conseil.

Le haut Conseil, saisi le 19 mai par les députés socialistes, a jugé que la coupure de l'abonnement ne pouvait en conséquence incomber qu'au juge.





« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

0 appréciations
Hors-ligne
Quand j'ai appris ceci ce soir, j'ai trouvé ça super génial !!!

Merci le conseil constitutionnel ! (merci M Chirac qui y siégeait, une victoire sur Sarko)
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


1 appréciations
Hors-ligne
..surtout une victoire des droits de l'homme

.(La liberté de communication et d'expression, énoncée à l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789)

j'aurai jamais pensé qu'un jour, en France, les droits de l'homme seraient ainsi bafoué..
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

Rien n'est fini malheureusement.

M. Lefèbvre a annoncé une nouvelle loi, et Riester a annoncé sa volonté d'avoir des juges spécialisés dans la propriété intellectuelle pour délibérer sur les cas de "piratage".

Juge spécialisé= comme le juge en Suède, dans le procès de ThePirateBay: Le juge faisait partie de deux lobbys des droits d'auteurs ... Bref, il a sanctionné très durement les "pirates".

Puis aussi la Lopsi2... Je suis fatigué à force de suivre très tard les infos et bosser le lendemain, va falloir que je dorme un peu parce que là je tiens plus. :p Et tout va recommencer. :p

It

0 appréciations
Hors-ligne
Bon courage IT et merci beaucoup de nous tenir au courant :b2:
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


Merci. :)

En ce moment j'informe et m'informe sur 6 forums, et une dixaine de sites, y'a toujours des infos. :p Hier y'a eu au moins 6 informations différentes après la décision du cc, faut suivre. :D

It

0 appréciations
Hors-ligne
N'hésite pas dès que tu as des infos.
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


Le mail de Jérome Bourreau-Guggenheim à sa député a été révélé par Numerama:



(C'est le cadre de chez TF1 qui avait été licencié pour avoir critiqué l'Hadopi).

It

1 appréciations
Hors-ligne
Salut

Je ne vois rien de scandaleux dans ce mail, pourquoi a t il été viré de TF1 ?

Il demande de l'aide, plus de logisue et de pédagogie, et résultat........viré,..chomage !

« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

Il a été viré sur ordre du ministère de la Culture:

mail du ministère à TF1 "Il semblerait que certains de vos employés se permettent de tirer dans leur camp".

Car la position TF1 était pro-Hadopi ... Ils sont en train de couler (TF1), tant mieux.

It

1 appréciations
Hors-ligne
Franchement, moi ça fait un moment que je ne regarde plus cette chaine, et si il coule, ben tant pis pour eux..

merci de nous informer.

« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

1 appréciations
Hors-ligne
lu sur AGORA VOX

Le gouvernement prend le contrôle de nos ordinateurs en automne prochain !
La loi HADOPI visant à réprimer le téléchargement illégal donnera une chance inouïe aux citoyens français de prouver leur bonne foi en installant sur tous leurs ordinateurs un petit logiciel qui enregistrera leurs faits et gestes. Ainsi si l’internaute est accusé à tort de télécharger, il pourra faire un recours avec comme preuve le journal fourni pas la petite bestiole.


Ce n’est qu’une opinion purement personnel, mais pour moi un logiciel qui enregistre ce que je regarde sur mon lecteur video, ce que je tape au clavier, les logiciels que je lance, c’est un logiciel espion.
En bon internaute je sais que google est mon ami, je tape donc "define:spyware" et j’ai une foule de définition qui m’aiderons à y voir plus clair. Je me réfère alors à un site gouvernemental : Logiciel qui contient un programme espion et qui emploie à l’arrière plan la connexion Internet de l’utilisateur pour recueillir et transmettre, à son insu et sans sa permission, des données personnelles et modifier le fonctionnement de son ordinateur. (explication de l’Industrie du Canada : www.ic.gc.ca).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ça ne me botte pas trop d’avoir ce genre d’insecte quelque part sur mon PC. Et c’est d’ailleurs pourquoi je me barde d’anti-spyware, que je passe du temps à configurer mon firewall et que je tiens mon système d’exploitation et mon anti-virus à jour (si ce n’est pas votre cas : petite piqure de rappel).
Mais je crois bien que l’on aura pas le choix. Si la loi HADOPI n’impose pas a priori ce type de logiciel, il y a une autre loi beaucoup moins connu qui risque de nous forcer la main.

DADVSI en 2006, HADOPI en mai 2009, cela donne déjà un grand pouvoir au gouvernement sur la vie numérique de ces citoyens : filtrage de site web, modification du référencement des pages dans les moteurs de recherche, contrainte sur les FAI ...Cela fait bientôt 2/3 mois que le Web est entré activement dans une phase de résistance contre la loi Création et Internet.
Mais attention, une loi peut en cacher une autre : et je veux parler de LOPPSI.

La loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure fait suite à LOPSI, avec un seul P (2002). Avec un budget d’un milliard d’euros sur 5 ans, et un Sarkozy insistant, le texte complètera HADOPI en automne 2009.
Mais quel est le rapport entre une loi sur la performance de la sécurité intérieure et la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet ?

Loi Création et Internet - Chapitre IV (Dispositions diverses) - Articles 10 bis C : "Simplification des procédures de contrôle par les services de l’État des logiciels intégrant des mesures techniques permettant le contrôle à distance de fonctionnalités ou l’accès à des données personnelles".
Ok, on apprend donc que la loi HADOPI autorise le contrôle à distance de notre machine par l’Etat, mais ce n’est pas tout : "L’assouplissement prévu doit permettre à la DCSSI de s’acquitter effectivement de sa mission, en donnant à ce service la possibilité d’apprécier de l’opportunité de procéder aux évaluations prévues." DCSSI : direction centrale de la sécurité des systèmes d’information, qui est directement sous les ordres du 1er ministre (Nicolas Sarkozy dans notre cas...).

Cela signifie en des termes non langue de bois que l’Etat n’a plus à se soucier de la légalité des logiciels espions que ses services/directions/polices utilisent. Et non il ne s’agit pas de caméras de surveillance du web qui se "contenteraient" de surveiller vos faits et gestes : la LOPPSI autorise "sans le consentement des intéressés, d’accéder à des données informatiques, de les observer, les collecter, les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu’elles s’affichent pour l’utilisateur ou telles qu’il les y introduit par saisie de caractère". Avec cette loi "Trojan & Compagnie", c’est la porte ouverte à toutes les dérives. Les écoutes de tout type seront permises, qu’elles soient informatiques, sonores, téléphonique (?) ! Ces écoutes sauvages dureront jusqu’à 4 mois, renouvelable par un juge.

Attendez ce n’est pas tout ! Souvenez-vous du fichier EDVIGE. Loppsi compte faire mieux avec sa base de donnée Périclès : numéros de cartes grises, de permis de conduire, de puces de téléphones portables (IMEI), factures diverses, etc. D’après le journal Le Monde, ces données résulteraient d’un"traitement automatisé de données à caractère personnel concernant toute infraction commise contre les personnes". Nous ne sommes ici absolument plus dans le cas de collectes d’informations nominatives dans le cadre d’une procédure pénale.

Avec le trident DADVSI, HADOPI, LOPPSI, le gouvernement se dote de moyen de contrôle du WEB important, en gardant l’oeil et la main sur le PC de ses citoyens, et en contraignant les FAI à l’obéissance.

Mais attention, car TOUT CE QUI EST LOGICIEL EST CRACKABLE. Si l’Etat prend le risque d’installer sur toutes les machines en France un logiciel espion, alors elle s’expose à ce qu’un pirate puisse en prendre le contrôle. Imaginez seulement un hacker à la tête d’une gigantesque réseau de plus de 60 millions de de PC ! Imaginez un Black Hat possesseur des données bancaires de la moitié des Français !
Au vu de la connaissance avancée de nos dirigeants dans le domaine des nouvelles technologies, c’est une option plus que probable.
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres