le journal LaPigne sabordé !

0 appréciations
Hors-ligne
Bon jour, pour ceux qui n'aiment pas le journal LaPigne,
[lien]
mauvais jour pour ceux qui l'apprécient,
nous avons décidé de saborder le navire !

Une année que ce journal existe, une belle aventure,
si belle que nous avons aujourd'hui la possibilité
de lancer une autre édition vers le Sud Bassin et que
nous avons eu également des demandes pour
d'autre régions, Médoc et Sud-Landes....

Seulement, voilà, l'aventure s'arrêtera là.
Notre but est atteint.
Il s'agissait de prouver qu'il est possible
de proposer un journal gratuit offrant autre chose
qu'un contenu insipide,
et nous voulions aussi engager une discussion
sur la place que doivent prendre les artistes
dans notre monde.
La chose est faite, la discussion lancée,
charge maintenant aux "publicistes" de nous proposer autre chose.
Gare à eux, les lecteurs ont un goût prononcé pour les belles lettres !!

Merci donc aux entreprises qui nous ont accompagné
et grâce aux quelles nous avons pu imprimer le journal.

Si le coeur vous en dit,
enfin si quelque sentiment joyeux ou triste vous vient
pour chanter avec nous la mort du journal
écrivez un petit mot sur le Forum [lien]

Batistin, artiste peintre, frère de la côte,
affreux capitaine sabordeur.

4 appréciations
Hors-ligne
Et bien, dommage il était chouette ce journal...
Un chose et sur il aura marqué les esprits, mais quoi dire à part c'est dommage.
Votre décision est prise.
Vous avez permis éffectivement de faire voir que c'était possible quand on voulait s'en donnait la peine.
Les artistes vont peut être se sentir orphelins, je ne le sais pas...
Bravo encore de cette superbe initiative qu'était votre journal, ce journal qui a su ravire les esprits, avec des écrits si joliment dit.
Bonne continuation Batistin et qui sait peut être qu'une nouvelle idée, un nouveau concept, ou un nouveau combat verra le jour dans le futur.
Au plaisir de vous relire Batistin.

Dernière modification le 22-10-2008 à 08:50:56
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
Si des publicistes viennent lire ce blog, alors contactez Batistin et faites vivre le journal La Pigne : il a au moins le mérite de faire connaître la culture et des artistes !

"la culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié "
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


0 appréciations
Hors-ligne
C'est vraiment dommage.
Bonne continuation Batistin

1 appréciations
Hors-ligne
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres