Enfoiré !

1 appréciations
Hors-ligne
En se moment sort sur les ecrans le film
"Coluche l'histoire d'un mec"

j'aimerai savoir se qu'a representé coluche pour vous ou meme, se qu'il represente encore aujourd'hui, moi je doit vous l'avouer, il me manque terriblement, en ces periodes difficiles nous aurions tellement besoin de lui,de son humour..
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
Quelle bonne idée Le Jeune ce topic.
Coluche a bercé toute mon enfance et adolésence, je l'adorais et l'adore encore.
C'est la plus grande icone du rire que je connaisse, il n'y en aura jamais un autre.
Il avait en plus un grand coeur, inutile de revenir sur ce qu'il a fait.
Quand les médias ont annoncé sa mort, pendant la journée en sous titre, je n'y croyais pas un instant.
J'étais convaincue qu'il faisait une énorme blague et j'en ai même ri.
Mais non c'était vrai...
J'ai été avec une amie sur les lieux même de sa disparition, et quand l'on parle au villageois les avis diverges sur l'accident.
Enfin, le film qui vient de sortir, est un appel au souvenir, De Caune en a fait un challenge, ou certaines vérités sont mises à nues, je vais aller le voir car c'est un peu de Coluche qui revient...
Ensuite quand j'ai eu compris et accepté qu'il était mort, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, un grand homme n'était plus.
Mais il ne sera jamais oublié.
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
un bouquin est sorti il y a quelque temps qur sa mort, l'auteur parle d'un complot, j'ai lu quelques lignes du livre et effectivement cela est troublant, comme le bouclage des lieux par le gendarmerie avant meme que les pompiers soient au courant de l'accident.. provoquer par un camion transportant des gravas venant...
...d'une caserne de gendarmerie

extrait du bouquin :

" plus de vingt ans après, alors qu’ils s’étaient jusqu’ici plutôt faits à l’idée que c’était un accident bête, selon leurs propres dires, ils se sont mis à douter. Vingt ans après. Vingt ans de certitude, et puis d’un coup, la révélation. Aujourd’hui, Didier Lavergne, un de ces témoins, présents sur la route avec Coluche le jour de sa mort, se souvient que celui-ci ne roulait pas vite, 60 kilomètres heures au maximum, que le camion n’était pas en travers de la route, qu’ils allaient le croiser tranquillement, quand d’un seul coup celui-ci a brusquement changé de direction : « On roulait calme, en ligne droite, on a vu le camion, il n’était pas en travers de la route, il était de son côté et, au moment où Michel est arrivé à sa hauteur, il a brusquement tourné à gauche. Une manoeuvre insensée. » Coluche percute le camion, tête la première, sans casque (« A cette époque, sur la Côte, les flics nous faisaient pas trop chier avec ça ») et meurt quelques instants plus tard."
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
alors voici un extrait du fameux livre...

Les minutes avant l'accident selon Lavergne

« On a fait la route tranquillement. On se parlait
out en roulant. (...) Michel [Coluche] n'avait pas de casque, Ludo non plus. A cette époque, sur la Côte, les flics nous faisaient pas trop chier avec ça. De toute façon, on n'allait pas vite. Michel était en bermuda, nous en débardeur. Dans cette tenue, si on va vite, les insectes font un mal fou sur la peau, tous les motards le savent. (...) Juste avant la courbe, Coluche m'a doublé. On s'est mis en ligne, comme d'habitude dans un virage. A la sortie, le final, c'était Michel, moi, Ludo. »

L'accident selon Lavergne

« On est à la sortie d'un virage, il y a une courbe derrière nous, une autre devant nous, une ligne droite entre les deux et un camion, énorme, qui arrive lentement. Pas de clignotant, pas de voiture derrière lui. (...) Coluche est juste devant moi, il n'y a pas trois mètres entre nous. Je vois qu'il va croiser le camion. Je vais le croiser aussi. Et puis, lorsque le camion est arrivé à la hauteur de Coluche, tout d'un coup, le chauffeur a braqué la cabine sous son nez. Il a fermé la route. Comme une porte claquée sur sa figure et qu'il n'a pas eu le temps d'éviter. (...) Et [Coluche] tape de la tête sur l'angle, c'est aussi simple que ça. C'est une seconde. A un mètre ou deux, il aurait freiné. Mais jamais tu peux imaginer que le camion va faire ça. C'est ça la surprise, elle ne vient que de ça. De la manoeuvre du camion. »


Alors voilà c'est là ou les avis divergent, ce petit village c'est le village d'Opio ou je suis partie avec une amie il y a trois ans en pelerinage, l'endroit où l'accident a eu lieu dans ce fameux virage, c'est l'endroit où se trouve une pépinière.
J'ai longtemps cru aussi vu la conjoncture qu'il y avait à l'époque (après présidentielle oblige) à un complot anti Coluche.
Comme nous sommes des vilaines Lutines nous n'avons pas pu nous empécher d'aller à cette pépinière, ou ils sont plus qu'habitués aux questions depuis l'accident.
Si le périmettre a été bouclé c'était pour arréter la circulation vu la dangerosité du lieu et ainsi éviter une succéssion de catastrophe.
Malgrè la sinuausité de la route les gens là bas roule très vite.
Ce poid lourd sortait de cette pépinière.Le jeune chauffeur avait beaucoup roulé et était fatigué, il n'a pas vu les motos, il n'a pas vu Coluche, et s'est engagé un peu sur la route pour avoir une meilleur vision de la route, et ce fut l'accident.
Ce chauffeur originaire d'Opio ne s'en est jamais remis, n'a jamais repris le volant de son camion et est encore à ce jour dans une profonde dépréssion.
Après ce recit nous n'avons plus vu la mort de Coluche comme un complot, mais bel et bien comme une fatalité .
Maintenant toutes les versions connus sont je pense des grands cris du coeur d'amis de Coluche.
Je préfere à present m'en tenir à cette version qui me rassure, car je me suis lontemps dit que même si il génait certains ces mêmes gens ne pouvaient pas être assez cruels pour nous enlever un homme comme Coluche.

Le compteur de la moto était bloqué à 90 km heure...d'après la gendarmerie.

Dernière modification le 18-10-2008 à 10:27:37

Dernière modification le 18-10-2008 à 10:47:06
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
ben je prefere cette version..
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
Ben pour tout te dire je préfere aussi, car comme je te dis cette version des faits apaise...
Maintenant je pense que nous ne saurons jamais le fin mot de l'histoire... et c'est surement mieux comme ça car du coup il restera à jamais une légende digne de ce nom...
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
P...., son appel au peuple pour voter pour lui..
trop fort, c le seul a avoir fait trembler les politicars..
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
Oh oui moment de grand rire quand même quand il est arrivé à poil sur scêne avec sa plume tricolore dans le c**, je me demande si il avait pu continuer sans menace des politicos le score qu'il aurait fait, il aurait même peut être gagné...
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
Q meme faire un film sur Coluche c balaise et c casse gueule, se mec est une telle icone, par contre zero ponté pour son ancien impressario
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
Vas y je n'ai pas tous les détails racontes... :b2:

C'est un film qui aura un grand succés malgrè que ce soit éffectivement très casse gueule.
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
Salut les enfoirés !

Excellente idée le jeune, Coluche représente un monument et il embêtait énormément de monde, d'où sa mort plus que suspecte qui fait suite justement à sa candidature à la présidentielle.
Au départ, personne n'y croyait et celà a tellement pris d'ampleur que tous les politiques, à l'époque, ont paniqué ! Il y a eu des pressions pour qu'il arrête !

En tout cas, c'est une excellente idée de la part de De Caunes d'avoir fait ce film et je trouve la performance de Demaison ......Performante !!!!!
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


1 appréciations
Hors-ligne
le blème avec son ancien impresario, c que le mec a attaqué en référé et demandé que sur les affiches du film soit retiré la phrase "histoire d'un mec" car c le titre d'un sketch de coluche dont les droits lui appartienne, il a essayé de négocier des tunes pour retirer sa plainte, bref pas cool ..
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
Je veux bien mais sa mort était en 86 les présidentielles en 81, donc je trouve ça improbable, car on l'aurait fait disparaitre bien avant, il a eu bien assez de préssion.
Par contre le spéctacle qui était en préparation lui était génant et contenait à priori pas mal de vérités pouvant géner certains politiques de l'époque, bref toutes vérités n'est pas bonnes à dire...
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
COLUCHE, je t'aime mec !!!
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
Son ancien impréssario est nul franchement, tout ça pour le pognon
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

4 appréciations
Hors-ligne
mais euhhhhhh t'arrete de poster que en même temps que moi
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
il la dans le c..
le tribunal a tranché, et le film peut sortir normalement.. :champ:
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

1 appréciations
Hors-ligne
[u][/u]POUR LE PLAISIR :

Citations de Coluche


Quand on s’endort avec le cul qui Gratte, on se réveille avec les doigts qui puent.
Dieu a créé l’alcool pour que les femmes moches baisent quand même.

A la télé ils disent tous les jours : "Y a trois millions de personnes qui veulent du travail." C’est pas vrai : de l’argent leur suffirait.

Il n'y a pas de femmes frigides. Il n'y a que des mauvaises langues.

La drogue a fait cent morts en France l’année dernière, l’alcool cinquante mille ! Choisis ton camp, camarade !

Dieu, c’est comme le sucre dans le lait chaud. Il est partout et on ne Le voit pas... Et plus on Le cherche, moins on Le trouve.

Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire.

Je suis capable du meilleur et du pire. Mais, dans le pire, c’est moi le meilleur.

Si j’ai l’occasion, j’aimerais mieux mourir de mon vivant !

"Bite" c’est un gros mot, même si c’est une petite.

Moi, j’ai baisé une femme... Je lui ai filé un rancard, et je n’y suis pas allé !

Si un mec voit passer la chance et qu’il ne l’attrape pas, c’est vraiment un imbécile.

Il y a deux sortes de justice : vous avez l’avocat qui connaît bien la loi, et l’avocat qui connaît bien le juge !

De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.

Des idées, tout le monde en a. Souvent les mêmes. Ce qu’il faut, c’est savoir s’en servir.

Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts.



« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

4 appréciations
Hors-ligne
il était énorme....
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

0 appréciations
Hors-ligne
On ne vous arrête plus tous les deux !!!!!
La lune blanche
Luit dans les bois
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée...


4 appréciations
Hors-ligne
depuis ce matin on y est .
-La rancune n'est que la preuve de la faiblesse ( Jiang zilong)

-C'est bêtise de déprécier son ennemi avant le combat, et bassesse de l'amoindrir après la victoire ( Goethe)

1 appréciations
Hors-ligne
Coluche on pourrai en discuter pendant des semaines tellement le personnage est hors norme,
plus de vingt ans apres sa mort, le mec est toujours la, tellement present dans l'esprit des gents, apres sa mort une vieille dame avait dit a la radio, "mais qui va nous représenter maintenant qu'il n'est plus la ?"
ba personne ma p'tite dame, les petites gents comme on dit, son toujours orphelin..

"Il parait que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça"

Coluche.
« Globalisons les luttes pour globaliser lÂ’espoir ! »

0 appréciations
Hors-ligne
C'est vrai qu'il était détonnant et malheureusement personne n'a pris la relève!!Trop dur sans doute, car l'homme avait vraiment du talent!
Desproges, Coluche... qu'est-ce qu'ils se sont amusés et qu'est-ce qu'ils nous ont fait rire!
Ils nous manquent.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres