Centenaire n°2 je demande Grincheux....

Comme je vous l'avez dit mais avec disons quelques jours de retard je vais vous conter l'histoire d'un chat un peu particulier " grincheux ".

Il est né par un beau jour de mars en 1993, et déjà à sa naissance il était différent sur bien des points.

J'avais une jolie petite minette " bambou" une jolie isabelle écailles de tortue.

Un beau jour Bambou eu 3 petits, une isabelle comme elle " Maya ", un rouquin " bob " et un noiraud " grincheux".

Déjà la différence était flagrante, Grincheux était le double des autres.

Quand venez l'heure de la tétée et malgrè qu'ils venez de naître, grincheux en imposer dur dur et les 8 tétines étaient les siennes. Il jouait de coups de pattes et  de grognements et squattait tétines après tétines sans aucune pitié ni même sens du partage envers Maya et Bob, c'étaient ses tétines et c'est tout. Je l'ai donc appelé Grincheux car son caractère était bien celui là.

Au bout de 3 semaines Bambou qui n'avait pas la moindre fibre maternelle décida que l'abus de tétines devait s'arréter et avait surement mieux à faire que de s'occuper de 3 moufflets, et sans scrupules me les laissa sur les bras.

Donc tout doucement ce petit monde grandi, Maya fut donner à une de mes tantes, bob et grincheux restèrent avec nous.

Bob le rouquin était fluet et longiligne, d'une habileté rare.

Grincheux lui était gros, mou, et tellement gauche que souvent les esprits ont été marqué par celle ci.

3 mois, 4 mois 6 mois les carctères s'affirmaient, Bob le roi de l'indépendance, Grincheux le roi de la dépendance et de la paresse.

Un beau jour nous n'avons plus retrouvé Bob il s'était perdu et l'avons retrouvé presque un an après mais c'est une autre histoire, que je tairais car douloureuse.

Mais grincheux lui était bien là, son caractère était bien là, il régnait en maître sur le quartier, il n'avait peur de rien, s'attaquer aux chats et aux chiens qui osaient piétiner ses plates bandes sans aucun discernements, il était redouté dans le milieu..

A côté de ça il était adorable, un vrai pot de colle, ronronnait sans cesse, et me vouait un culte sans précedent, mais car il y un mais, il était gauche et maladroit.

Quand il voulait sauter sur une chaise où le canapé il tombait surement emportait par la lourdeur de son popotin.

Cela ne s'est pas amélioré en vieillissant, surtout suite à sa castration ( j'en avais eu assez de le voir rentrer les oreilles en dentelles ).

A l'âge de deux ans il ne mêttait plus la moindre pattes en dehors du jardin, mais continuait son culte envers ma petite personne, il me suivait partout comme un chien, même quand je partais à pied le chat me suivait, tous ceux de mon quartier se marraient, la honte...

Grincheux est un pro de l'ouverure des portes, et nous a souvent fait nous geler les cacahouettes, car comme il est très mal élevé il ouvrait les portes mais bien sur ne les refermait jamais...il y avait un autre culte qui perdure encore, la gamelle, si je l'avais écouté il aurait mangé 10 fois par jour.

L'arrivée de Kalif dans la maison ne la même pas perturbée, ce jour là il s'est posé sur la table, a regardé ce chien un peu stupide qui ne connaissait pas les chats et grincheux le regarda, attendant bien paisiblement que la truffe de Kalif se rapproche, et lui assaina une serie de baffes toutes griffes dehors d'un air de dire " toi mon gars ici c'est ma maison et toi tu es dans ma maison, donc tu ne bronches pas autrement je t'éclates", ce qu'il fît très régulièrement histoire de rappeler qui était le mâitre.

Suite à l'arrivée de Kalif, la place favorite de Grincheux était mes épaules, où il s'éttalait en collier et n'en bougeait  que très difficilement.

Et il était gauche mais gauche...quel désespoir.

Par contre il a toujours était fort vicieux et ne supporte pas encore de nos jours les brimades, et lorsqu'il y en a une sa vengeance est térrible, et prend un malin plaisir ou à attaquer le chien, ou faire pipi sur l'oreiller, d'ailleurs les lits sont des domaines totalement interdits.

Les années sont passées et Grincheux est toujours là, le même pot de colle, le même caractère, le même gourmand.

Il y a deux ans ses reins se sont bloqués et nous l'avons sauvé de justesse, il est très fragile mais cela ne l'empêche pas de manger et manger encore autant de fois que nous lui donnons, mais il n'est plus gros. Il dort toute la journée, va un peu dehors mais rentre toujours pour faire ses besoins dans sa caisse, et squatte le coussin du chien, et oui c'est aussi son coussin...le chien du coup dort par terre.

C'est toujours le chef n'en déplaise aux autres, fait ses griffes et adore les faire sur les arbrissaux de la résidence, et se mêt toujours en écharpe autour de mon cou, et il me suit toujours partout...il est tétu et encore plus en vieillissant, ronfle au point d'en déranger le chien, prend un malin plaisir à mêttre des trace de pattes quand je viens de néttoyer les surfaces, mais c'est mon chat et j'appréhende le dernier moment où je devrais prendre des décisions...si il pouvait un jour s'endormir comme ça quel bonheur se serai ...



03/03/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres